Veuve Ambal mécène du musée Nicéphore Niepce

Depuis 2011, la maison Veuve Ambal est un des principaux mécènes du musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône. Elle participe à l'enrichissement des collections de ce musée de la photographie en soutenant sa politique d'acquisition.

Le musée Nicéphore Niépce réalise chaque année des expositions de photographies extraites de ses collections, dans les locaux de Veuve Ambal. Trois fois par an, il présente des expositions toujours renouvelées au fil des visites :

des portraits à la publicité, de la photographie couleur avec les premiers autochromes à l'Amérique des années 1960, des cartes postales patriotiques de la Grande Guerre aux photographies de vacances amateurs, de la presse illustrée aux 45 tours yéyés...

Expositions en cours

    du 15 septembre 2017 à mars 2018. Vernissage le 14 septembre à partir de 19H

    Paris est une fête . Exposition photographique


    « Si vous avez la chance d'avoir vécu jeune homme à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, Paris est une fête. »

    Ernest Hemingway

    Paname, Pantruche, La Ville Lumière... Les surnoms évocateurs ne manquent pas pour définir la capitale française. Chacun révèle une des facettes de la ville, à la fois élégante, gouailleuse,sophistiquée... Sur le plan artistique, elle est tout à la fois un lieu de convergence et une source d'inspiration. Si de nombreux photographes l'ont immortalisée en noir et blanc, cette exposition vous propose de découvrir un Paris coloré, mouvementé, turbulent, en pleine transformation, celui des Trente Glorieuses.




    Lire la suite



    Réduire

Expositions passées

    Du 9 Juin 2017 Au 9 Septembre 2017

    Folle allure. Exposition photographique

    COURSE AUTOMOBILE PAR PETER KNAPP



    Graphiste, directeur artistique de la revue ELLE dans les années 60-70, photographe, Peter Knapp (né en Suisse en 1931) révolutionne la photographie de mode par son goût pour le mouvement et ses cadrages audacieux.

    L'oeuvre de Peter Knapp couvre non seulement l'aventure de la photographie argentique mais s'inscrit aussi dans l'histoire artistique et créative de la seconde moitié du XXe siècle.

    © Peter Knapp


    Lire la suite


    Dans les années 1950-1960, à une époque où la photographie s'impose comme l'objet de la nouveauté, Peter Knapp est omniprésent.

    Dans ces temps de modernité décorative, quand les grands magasins donnent la direction, il impose sa ligne aux Galeries Lafayette. Dans ce qui sera l'âge d'or des magazines féminins, il rénove la direction artistique du magazine ELLE. Peter Knapp va donc accompagner les tendances et en sera parfois même l'instigateur. De la création appliquée au travail de commande, il est là où les lignes évoluent.

    Formé en Suisse à Zurich par des professeurs issus du Bauhaus, son travail intègre les règles visuelles de cette école ; l'épure, l'harmonie des formes, la modernité et l'interdisciplinarité. Pendant 50 ans, il va multiplier les expérimentations, jusqu'à en épuiser tout ce que la photographie argentique peut offrir ; séquences, abstractions, monochromes, etc.

    Il se joue constamment des contraintes de la commande. Tout se plie à la recherche d'une matière singulière, qui unifierait forme et couleur. Le monde dispose d'une structure géométrique que Peter Knapp interprète, décompose et recompose à volonté. Son travail est tout entier investi d'une préoccupation graphique.

    Dans la mode, il refuse les prises de vues ordinaires. Les cadrages, les points de vue se veulent différents avec les effets dynamiques s'appuyant sur la diagonale.

    Entre 1957 et 1967, il se rend à plusieurs reprises aux 24 heures du Mans et aux 500 miles d'Indianapolis. Ces évènements mythiques pour tout amateur de course automobile deviennent pour lui le décor de photographies de mode. Mais il y trouve aussi un magnifique écho à son attirance pour la ligne, la couleur et la vitesse. Sous son objectif, modèles et machines révèlent leur folle allure.

    Réduire
    Du 24 mars au 5 Juin 2017. Vernissage 23 mars 19H.

    Tapis Rouge. Exposition Photographique.

    TAPIS ROUGE

    Cannes sous l'objectif de Thierry Chabannis.
    Collections du musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône

    Le Septième art n'a qu'un peu plus de cent ans, mais il est un monde à part entière aux rituels déjà immuables. Le festival de Cannes en est un. Depuis plus de soixante-dix ans, chaque printemps, cinéastes, acteurs et autres spécialistes de la profession se rassemblent sur la Croisette pour découvrir ou faire découvrir de quoi le cinéma de demain sera fait. Les stars sacrifient au passage obligé du tapis rouge et de la montée des marches sous l'oeil des amateurs et des photographes. Le chalonnais Thierr y Chabanis est un peu des deux. Depuis plusieurs années, il se mêle à la foule et consacre une semaine à cette chasse photographique aux étoiles. Il nous en livre ici les meilleurs moments.


    Sharone Stone 2007 © Thierry Chabanis / Collection du musée Nicéphore Niépce - Ville de Chalon-sur-Saône.

    Du 16 Septembre 2016 Au 15 Mars 2017

    Veuve Ambal fête la Photographie.

    Le meilleur des Collections du Musée Nicéphore Niépce

    Pour célébrer le bicentenaire des premiers essais photographiques de l'inventeur, la Maison Veuve Ambal et le musée Nicéphore Niépce vous proposent d'explorer ses collections. A travers une quarantaine d'images, découvrez la variété, la rareté ou l'étrangeté d'un musée unique au monde.

    Lire la suite


    Depuis son ouverture en 1974, l'ambition du musée Nicéphore Niépce est d'expliquer tous les ressorts de la photographie : des premiers travaux aux usages actuels, dans ses aspects techniques et artistiques, comme dans ses pratiques populaires et commerciales.
    Grâce à l'affluence des dons et à une active politique d'acquisition, ses collections regroupent près de trois millions de photographies et d'objets ! Des héliographies de Nicéphore Niépce aux premiers essais en couleur de Louis Ducos du Hauron (1868), du daguerréotype au calotype, du Pictorialisme (Robert Demachy) à la Nouvelle Vision des années 1930 (André Steiner), de la photographie de rue à celle de studio, le musée couvre tous les champs du "photographique".
    De la région bourguignonne à des contrées les plus lointaines, on traverse le monde photographiquement. On pénètre dans le studio de Germain Eblé à Beaune, on se promène sur les quais de Chalon-sur-Saône, on suit les aventures photographiques de Bonfils à Gizeh et l'on se transporte dans les villages japonais avec l'atelier de Kusakabe Kimbei. La photographie autorise la vision au-delà de ce que l'oeil humain peut apercevoir (radiographie), ou bien de dépasser les frontières de notre planète (photographie lunaire).
    Cette découverte de la photographie est également un apprentissage des techniques. Car la photographie n'est pas seulement un art, elle s'est voulue militaire, ethnographique, botanique...
    La science s'est de tout temps servie de cet outil pour accroître les connaissances, inventorier et diffuser les savoirs. La photographie est communication et il est difficile de l'évoquer sans aborder la presse. Les magazines illustrés et les revues comme Paris Match ou Vu, occupent une part primordiale dans l'histoire du médium. Tout est important dans l'histoire de la photographie. Il en va ainsi des images de l'intime organisées dans les albums de famille, des photos de vacances ou de mariages. Elles sont essentielles pour comprendre notre monde et sont autant d'indices révélateurs de notre société. La photographie n'a jamais été aussi présente. Grâce aux avancées technologiques, nous produisons tous quotidiennement des images !
    C'est cette richesse infinie, ces possibilités sans limite, toutes ces vies exposées et conservées que la Veuve Ambal veut célébrer.

    Réduire
    3 juin  5 septembre 2016 Inauguration : jeudi 2 juin à 19h

    3 Dimensions . Exposition Photographique.

    Aujourd'hui, la vision en relief est une préoccupation majeure des nouvelles technologies dans les domaines du cinéma et de la télévision. Pourtant, quelques années seulement après l'invention de Niépce, voir une photographie en trois dimensions est possible grâce au principe de la stéréoscopie.

    Lire la suite


    Cette exposition propose une sélection extraite des 45.000 vues stéréoscopiques que conserve le musée Nicéphore Niépce. Elle entraînera le visiteur dans l'univers fascinant de cette 3D d'un autre temps.

    Le principe de la stéréoscopie existe avant les prémices de la photographie. Il s'agit de l'ancêtre de la vision aujourd'hui appelé 3D. On l'utilise tout d'abord avec le dessin. Mais dès 1844, Sir David Brewster (inventeur du kaléidoscope) propose son application à la photographie. Grâce à sa collaboration avec l'opticien photographe français, Jules Dubosq, le stéréoscope photographique est présenté au grand public à l'Exposition Universelle de Londres. 

    Les prises de vues stéréoscopiques sont élaborées à l'aide d'un appareil photographique à double objectifs. Six centimètres séparent ces deux points de vue, ce qui équivaut à la distance entre nos deux iris. L'un correspond à la vision de l'oeil droit, l'autre à la vision de l'oeil gauche. La magie opère lorsque l'on superpose optiquement avec une visionneuse ces deux photographies légèrement décalées. L'illusion du relief ne peut donc apparaître qu'avec l'aide indispensable du stéréoscope.

    Par ce nouveau procédé, la manière de photographier mais aussi la manière d'observer en est fortement modifiée. Les vues stéréoscopiques prenant en compte le relief et la profondeur invite le public à ne faire plus qu'un avec cette nouvelle image. Il devient acteur de cette histoire, héros de la scène contemplée. Il est happé par cette saisissante illusion.

    « Peu de temps après, des milliers d'yeux avides se penchaient sur les trous du stéréoscope comme sur les lucarnes de l'infini. » Charles Baudelaire, 1859

    Tous les ingrédients sont réunis : petits formats, bon marché, effets attrayants, la vue stéréoscopique devient forcément un passe-temps populaire qui fait l'étonnement et l'admiration du public. Des centaines de milliers de photographies stéréoscopiques d'édition sont vendues. 

    Des stéréoscopes payants sont même installés dans des lieux publics à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Les séries humoristiques ou grivoises appâtent le client. 

    Tous les thèmes sont abordés, scènes de genre posées en atelier, nus, petites histoires humoristiques, mais aussi scènes prises sur le vif. La stéréoscopie est même parfois investie d'une mission éducative, comme le rappelle certaines vues d'animaux, photographiées au zoo ou au museum. 

    A partir de 1890, la pratique s'ouvre aux amateurs. Des appareils à main transportables aisément, facilitent son usage. L'amateur prend un goût certain à photographier ses voyages, sa vie quotidienne, afin de partager les merveilleuses sensations qu'il aura pu ressentir.

    Les années ont passés depuis cette « mode » de la stéréoscopie, mais la fascination pour la trois dimension reste cependant toujours d'actualité. Même si aujourd'hui les images envahissent notre monde, nous trouverons toujours dans ce procédé quelque chose de surprenant, saisissant, spectaculaire. 

    Ce que vous voyez là, sont des vues anaglyphes, traductions des vues stéréoscopiques qui, par le jeu de filtres vert et rouge, vous restituent toute la magie du relief.

    Réduire
    Du 11 Mars 2016 Au 3 Juin 2016

    c est si bon. Expo Photo

    Publicités des années 1950 issues des collections du musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône.
    Pendant les années 1950, la publicité s'écrit en couleurs. Comme une arme de séduction massive, elle use et abuse des ficelles colorées et de beaucoup d'humour. Dans la presse ou sur les supports commerciaux (affiches, plaquettes, etc.), photomontages et slogans à la typographie marquante composent une photographie publicitaire efficace et prégnante. 
    Lire la suite

    La photographie publicitaire naît vers 1928-1930. Elle progresse et se développe au rythme de l'évolution des techniques d'impression. Dans l'entredeux- guerres, les photographes sont de plus en plus sollicités par les entreprises. Les studios de photographe se spécialisent, se multiplient et répondent aux commandes qui affluent. La conquête du marché publicitaire n'est cependant pas acquise et l'illustration domine jusqu'en 1939. 

    C'est véritablement durant la décennie 1950 que se concrétise l'avènement de l'utilisation de la photographie dans les publicités pour la presse. Le développement de l'héliogravure industrielle engendre une révolution du secteur. Aussi appelée rotogravure, elle va permettre à la photographie de s'inviter librement dans les supports imprimés. Les photographes et les magazines raffolent de cette technique et de ses points forts : un contraste profond, une trame précise, des choix illimités de nuances, etc. La quadrichromie appliquée à l'héliogravure donne une force immédiate à l'image par son rendu d'une grande vivacité et ses teintes à la limite de la saturation. La retouche à la main parachève le résultat en accentuant le trait et en gommant les imperfections.

    Réduire
    Du 11 Septembre 2015 Au 5 Mars 2016

    Ciné-Révélation. Expo photos.

    Publié entre 1954 et 1959, le magazine Ciné-Révélation s'autoproclame « le plus grand hebdomadaire du cinéma » ! La revue traite de l'actualité du cinéma et présente plusieurs films à la manière des romans-photos et raconte leurs intrigues. Sa grande force : faire rêver ses lecteurs grâce à des portraits des plus grandes stars de l'époque en couverture ou en poster central.


    Lire la suite

    Dans la seconde moitié des années 1950, le cinéma américain exporte dans le monde entier ses grandes productions hollywoodiennes. Cette diffusion internationale nourrit le « rêve américain », particulièrement en Europe. L'imagerie du glamour, du show-business, développe sa propre esthétique et ses propres supports. L'image imprimée, en particulier le magazine, s'impose comme produit dérivé de l'industrie du cinéma.Cette machinerie, puissante et faste, fabrique des stars, marchandises sur lesquelles il faut capitaliser. 

    De nombreux périodiques vont alors faire de l'actualité cinématographique leur spécialité. La concurrence est sévère et les offres se multiplient : les plus anciens. Mon Film, Le Film Complet et Ciné-Miroir reposent sur le principe du roman-photo. Tous se disputent le marché sur le même créneau : adapter les histoires du cinéma par la photographie. Ciné-Révélation va se démarquer grâce à l'impression couleur de sa couverture, de sa quatrième de couverture et de ses pages centrales. Sur sa une aux teintes vives et joyeuses, le sous-titre annonce « Le plus grand hebdomadaire du cinéma ».

     Les éditions Editor lance la revue Ciné-Révélation en 1954 en France et ambitionne de toucher le grand public. Chaque semaine, ce magazine au format 26 x 36 cm, raconte trois des derniers films à la mode. Découpé en plusieurs épisodes, le film se suit au fil des numéros. La formule « feuilleton » fidélise le lecteur.

     La recette repose sur la mise en avant de la star du moment. Impérativement féminine, la « cover-girl » est parée de bijoux et de toilettes luxueuses. Visages de poupées, familiers du public, interpellent les lecteurs par leurs moues charmeuses et leurs bouches nappées d'un maquillage prononcé que la couleur de l'impression a intensifié. Dans leurs poses séductrices, elles présentent leurs plus beaux attributs : jambes interminables, poitrine généreuse, chevelure impeccablement mise en plis.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Réduire
    Du 4 Juin 2015 Au 7 Septembre 2015

    Les petites histoires d'un grand voyage: Le Normandie. Expo Photos.

    Il y a 80 ans, le Normandie traversait l'océan Atlantique depuis

    Le Havre pour arriver à New York, le 3 juin 1935.

    Un voyage inaugural qui a marqué bien des esprits. Les photographies

    de Marcel Arthaud, Jean Moral et Pierre Boucher retracent,

    dans cette exposition, la traversée de ce paquebot mythique.

    Symbole du raffinement à la française, le transatlantique est

    toujours considéré comme l'un des meilleurs et des plus

    luxueux jamais construits.

    Revivez en images les grands moments et les petites histoires

    de ce voyage, à travers les collections du musée Nicéphore

    Niépce. 

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Lire la suite

    Suspendisse in tempus leo. Quisque pellentesque pellentesque sapien. Vivamus id lectus at elit molestie dignissim sed sit amet velit. Praesent hendrerit viverra enim, a pretium dui lacinia nec. Duis aliquam quam eget leo ultrices cursus. Praesent condimentum vestibulum metus vel venenatis. Cras justo quam, eleifend a pellentesque non, sodales non diam. Aliquam ultricies orci ut risus maximus, vitae auctor magna interdum. Duis molestie sodales nisl, et interdum magna placerat id. Praesent tempor convallis vehicula. Cras dolor sem, consequat elementum bibendum et, pharetra et tellus. Mauris ullamcorper ligula sem, accumsan semper tortor lacinia sit amet. Nam a hendrerit lectus, ac dapibus sem. Suspendisse sed egestas felis. Maecenas placerat finibus neque feugiat ornare.

    Réduire
    Du 13 Mars 2015 Au 5 Juin 2015

    Photographies Haute couture. Expo photos.

    Piliers de la presse de mode internationale, Erwin Blumenfeld, Maurice Tabard et Peter Knapp donnent le ton chez Vogue, Haarper's Bazar ou Elle des années 1950 à 1970. En véritables précurseurs, Jean Moral et André Steiner ont su mettre en valeur les créations des grands stylistes des années 1930. Retour en images sur cinq décennies de photographies de mode à travers les collections du musée Nicéphore Niépce. 

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices


    Du 12 Septembre 2014 Au 28 Février 2015

    Colorama II. Expo photos.

    De 1950 à 1992, Kodak installe successivement 565 Coloramas dans la gare centrale de New York. Leurs dimensions exceptionnelles originelles - 5,5 x 18 mètres - font rapidement connaître ces diapositives géantes rétro-éclairées comme les plus grandes photographies du monde. Réalisées par des grands photographes américains, ces images au format panorama dressent un tableau idéal de la société américaine.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 13 Juin 2014 Au 30 Août 2014

    N'oublie pas de m'écrire. Expo photos.

    Le musée possède d'importantes collections de cartes postales colorisées et photomontées. Elles témoignent de l'incroyable dynamisme artistique et technique déployé par les éditeurs de la fin du 19ème et du début du 20ème siècle.
    Pendant la Première Guerre Mondiale, la carte postale va être abondamment utilisée par les deux camps pour soutenir le moral du soldat et rassurer l'arrière. Les correspondances au verso se révèlent des témoignages poignants d'une génération sacrifiée.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 14 Mars 2014 Au 30 Mai 2014

    twist party. Expo photos.

    45 tours par minutes pour une twist party.
    Une sélection d'images de pochettes de disques vinyles des années 1960 témoigne de ce temps où Salut les Copains, à la fois émission radiophonique et magazine, donnait le la aux goûts musicaux de la jeunesse.
    Les photographies de Jean-Marie Périer et Tony Frank, notamment, immortalisent des artistes internationaux et l'ascension d'une nouvelle génération de chanteurs français nourris de twist et de rock and roll américains, ainsi que de jeunes groupes anglais prometteurs.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 13 Septembre 2013 Au 5 Mars 2014

    La couleur composée. Expo photos.

    La couleur est une fiction. Elle ne s'enregistre pas facilement. Pour la retranscrire, il faut tricher !

    L'autochrome, ce procédé initié par les frères Lumière en 1907, est une merveille d'ingéniosité. Des particules de fécule de pomme de terre d'une quinzaine de microns de diamètre teintées en orangé, violet ou vert, se mélangent pour colorer l'émulsion photographique.

    L'autochrome est un art de vivre, une vision "proustienne" du monde, faite de petites sensations, pour flatter le goût de quelques uns.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 14 Juin 2013 Au 5 Septembre 2013

    Les soleils couchants. Expo photos.

    Les "appareils à main", les Kodaks, ces petites machines à photographier n'ont été inventées que pour le souvenir. Souvenir de vacances. Au début, ils ne sont qu'une poignée à profiter des grands espaces, de la mer et de la montagne. Bourgeois et aristocrates, membres du Touring Club de France, de l'Automobile Club de France, se lancent sur les routes et nous livrent des images de leurs excursions. Cela fera de beaux albums.

    Il faut attendre les années 1960 pour que la pratique se généralise. Conséquence d'une économie florissante, la mer et la montagne deviennent une conquête démocratique. Peaux nues et grillées, soirées "conviviales", les familles réunies, les images de vacances disent un peu ce qu'est le bonheur.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 15 Mars 2013 Au 5 Juin 2013

    America 60. Expo photos.

    Les photographies de Maurice Durville s'accordent avec son époque - les années 60 -, avec une technique - la diapositive -, avec une civilisation - les Etats-Unis.

    Responsable de la publicité chez Renault, Maurice Durville eut l'occasion à diverses reprises de traverser l'Atlantique. Il est alors, comme nombre de ses contemporains européens, fasciné par  la modernité et les contradictions du nouveau monde. Les lumières dans la ville, les automobiles puissantes et colorées, les personnages édifiants, tout le surprend, l'étonne et parfois l'agace. Il n'en reste pas moins que cette suite d'impressions est un hommage à la couleur et à sa légèreté.

    Données au Musée Nicéphore Niépce en 1975, plusieurs milliers de photographies personnelles accompagnent la collection d'appareils et de photographies anciennes constituée par Maurice Durville tout au long de sa vie. Cet ensemble majeur retrace l'histoire de la photographie des années 1840 aux années 1970. 

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 28 Septembre 2012 Au 15 Mars 2013

    Colorama I. Expo photos.

    En 1950, Kodak, qui prend la tête du marché de la photographie amateur,

    installe les premiers Coloramas dans la prestigieuse gare centrale de New York.

    Considérées comme les plus grandes photographies du monde, - 5,5 x 18

    mètres - ces images panoramiques vont offrir, au-delà de la prouesse technique,

    une vision idéale de la société américaine. L'exposition présentera une sélection

    de coloramas au format adapté, qui permettra d'en apprécier les mises en

    scène spectaculaires et monumentales, souvent réalisées par des grands noms

    de la photographie américaine.


    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 29 Juin 2012 Au 6 Septembre 2012

    « Vu » Un magazine photographique 1928-1940. Expo photos.

    L'hebdomadaire illustré VU est à la tête de la révolution de la presse au début des années 30, qui utilise désormais massivement la photographie pour rendre compte des événements dans le monde. L'exposition présentera une sélection de pages de couvertures, représentatives de l'audace esthétique et formelle de ce magazine, qui a eu recours à de nombreux photographes indépendants (Kertész, Man Ray, Krull, Lotar, Brassaï).


    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 20 Avril 2012 Au 20 Juin 2012

    Visages du Monde. Expo photos.

    L'exposition présentera une sélection de portraits d'hommes et de femmes venant des cinq continents, et choisis dans les collections du XIXème siècle du musée Nicéphore Niépce. Elle révèle l'ambigüité d'une démarche photographique qui oscille sans cesse entre vérité documentaire et mise en scène exotique. De ces rencontres entre photographes le plus souvent européens et groupes ethniques nous restent de saisissantes photographies où l'expression de la diversité des cultures tient parfois de la caricature.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 9 Septembre 2011 Au 26 Novembre 2011

    Wild West. Expo photos.

    Wild West, où la rencontre de l'homme et du paysage. Une trentaine d'images anciennes de la fin du XIX ème siècle rendent compte de la beauté et de la rudesse des paysages de cet Ouest américain, au sein même de ce qui sera le premier parc naturel protégé américain, le Parc de Yellowstone. Ces images sur papier albuminé coexistent avec une série rare de portraits photographiques en ferrotypie, encore jamais montrés par le musée. Ces portraits monochromes pour certains rehaussés à la main de touches de couleur, permettent de porter un regard nouveau sur ces hommes et ces femmes de différentes conditions sociales qui vivaient dans une Amérique au XIXème siècle finissant.

    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices

    Du 17 Décembre 2010 Au 21 Mars 2011

    Plus qu'un simple souvenir. Expo photos.

    Images d'albums photographiques Japonais de la fin du XIXe Siècle.


    Veuve Ambal Expo photos entrée libre

    Montagny les Beaune

    Accès /Par l'A6 : Proche sortie autoroute 24.1 - Beaune centre / Hospices